Le plus grand secret : Qui vous a appris à vous aimer dans votre vie?

Comment atteindre vos plus grandes aspirations… comment s’aimer et être plus heureux malgré!

Je suis Maryse Boutin, coach de vie, thérapeute et naturopathe. Bienvenue sur ma page web. Ma mission et mon plus cher désir sont de vous aider à reprendre votre vie et votre pouvoir en main afin de vous réapproprier la joie de vivre et la passion que nous perdons souvent au cours des obstacles de la vie.

Parlons-en! Nous sommes aimés inconditionnellement juste parce que nous existons…

La vie est trépidante et chaotique parfois. Elle semble s’accélérer de plus en plus. Elle nous enlise dans des routines et des automatismes. Ce conditionnement fait que nous nous sentons déconnectés de nous-mêmes ou même perdus. On ne sait plus ce que l’on veut. La plupart du temps, nous cherchons les solutions à l’extérieur de nous. Plus nous nous identifions aux choses extérieures et plus nous nous sentons séparer de nous-mêmes. Ce comportement se traduit par le fait que nous nous éloignions de notre axe central nous coupant de l’essentiel et de la puissance de ce que nous sommes vraiment. La conséquence est que nous ne sommes plus présents à nous-mêmes et ni aux autres. Ceci fait que l’on se sent seul au monde et débranché de la vie.

Si vous êtes de ceux et celles qui donnent sans arrêt aux autres, vous êtes peut-être arrivés au point de vous sentir vidés et totalement drainé. Vous avez atteint vos limites et vous n’êtes plus capable de donner. Votre ressentiment devient exacerbé, car vous ne recevez pas en retour pour rééquilibrer le donner et recevoir. Vos peurs de ne plus être aimé se réveille en vous-mêmes. Votre besoin de plaire aux autres à tout prix pour vous sentir aimer n’est plus répondu parce que vous n’avez plus rien à donner. Ce sentiment que vous n’êtes pas aimés et que l’on ne vous aimera plus vient vous envahir. Donner sans compter vous laisse insatisfait et frustré à cause que vous ne recevez jamais en proportion de ce que vous donnez. Vous développez beaucoup de ressentiment et vous en voulez à tout le monde. Tout ceci se retourne contre vous. Vous ne vous aimez pas comme cela et vous êtes de plus en plus dure envers vous-même ce qui se traduit par des manque d’amour de soi. Comment faire pour s’aimer lorsqu’on se sent vidé.

Je vous offre l’opportunité de vous aider à trouver la meilleure façon de faire pour pour améliorer votre vie et par la même occasion votre santé. J’aimerais vous guider à prendre le bon chemin de vie qui est unique à chacun de vous. En tant que coach, je vous aide à identifier la source du problème et je vous guide pour que vous trouviez la solution la plus appropriée. Comment puis-je vous servir? Quels sont vos plus grands rêves? Qu’est-ce qui serait le plus bénéfique pour vous, mais que vous n’osez faire? Aimeriez-vous identifier votre passion profonde et votre véritable objectif de vie… votre mission? Nous pourrons en reparler au cours de nos rencontres/ateliers ou en consultation privée chez moi ou sur SKYPE. Commencez tout de suite. Notez dans votre journal ou votre agenda «ce que je ne veux plus et ce que je veux» afin d’amorcer déjà le travail d’exploration.

Plus besoin de vous culpabiliser, vous n’êtes pas responsable

Sans nous en rendre compte, au fil des épreuves de la vie, nous avons été marqués et blessés par les événements, mais aussi par les gens auxquels nous avons associé nos souffrances. Ces blessures se sont inscrites automatiquement en nous. Je vous rassure ce ne sont pas les évènements que l’on a vécu qui sont les plus dommageables pour notre être, notre estime de soi et notre confiance. Ce sont davantage les effets produits par notre mental et notre perception de la réalité qui ont pu altérer notre conscience de nous-mêmes. C’est davantage à cause de nos peurs ou de nos angoisses, de nos manques d’amour et de nos jugements envers nous-mêmes qui sont les sources réelles de notre souffrance intérieure qui peut se traduire en perte de santé. Notre monologue intérieur peut être notre pire ennemi. Il peut grandement nous nuire au point de nous priver de notre joie de vivre.

Très peu de personnes nous ont appris à reconnaître la beauté et la puissance de notre être et de notre essence profonde. Plusieurs de nous n’ont pas eu la chance d’apprendre comment vraiment en prendre soin. Nos conditionnements acquis dans la société par les règles et les dogmes à suivre ont martelé notre façon de penser, nos croyances et nos valeurs. Nous avons très peu d’idée de ce que nous sommes vraiment, ni de quoi ou comment nous sommes faits. Nous sommes des êtres spirituels qui ont pris une enveloppe terrestre, notre corps comme véhicule pour nous permettre d’expérimenter toute la gamme des émotions et apprendre à nous aimer intensément, sans jugement.

Qui parmi vous a entendu dire que nous devons nous aimer? Que la raison de notre voyage sur la terre, c’est pour apprendre à nous aimer et vivre sans peur. Tout comme vous, pendant des années, j’ai cherché et j’ai essayé à apprendre à m’aimer sans trop savoir comment faire. Les doctrines religieuses nous ont raconté la même chose : « Aimez-vous les uns les autres… » sans jamais nous enseigner de marche à suivre claire. En contrepartie, ces dogmes nous ont maintenus dans la peur pour nous assujettir. J’ai cherché la réponse partout au cours de mes études en psychologie, en neuroscience, auprès des autres religions ou de guides spirituels, dans mes recherches ou mes lectures et mes expérimentations personnelles, et ce, pendant plus de 30 années.

Je découvrais quelques indices, j’essayais de les comprendre et de les mettre en pratique, et ce, sans grande transformation de ma part. J’ai toujours eu ce besoin de trouver un sens profond à ma vie afin d’apaiser ma peur de vivre et ma terreur de mourir, mais surtout d’arrêter de souffrir. Cette quête profonde cherche à assouvir notre mal-être. Elle nous amène forcément sur la voie à apprendre à nous aimer et à être plus heureux ici-bas. Presque tout le monde cherche un but ultime à sa vie. Nous aspirons tous par notre enseignement religieux ou spirituel à atteindre la vie éternelle ou le paradis à la fin de nos jours ou le nirvana pour éviter de revenir vivre sur la terre et souffrir à nouveau. Certaines personnes sont mortes et sont revenues à la vie pour mieux vivre. Anita Moorjani a eu cette chance. Elle raconte son histoire de vie et son expérience de mort imminente. Elle a choisi, non sans difficulté de revenir dans son corps pour continuer de vivre. Elle nous a partagé ce qu’elle a vécu dans la mort, mais surtout ce qu’elle a compris à propos de ce que nous sommes vraiment. Toute cette compréhension lui a permis de revenir et d’être guéri.

Moi aussi, j’avais le besoin de donner un sens aux épreuves si difficiles que nous vivons ici-bas.

Dès le début de la trentaine, j’avais ce genre de questionnement qui m’habitait. Il était provoqué par une crise existentielle nourrie par un profond sens d’injustice de la vie. Et vous, qu’est-ce qui vous interpelle? L’amour de soi et des autres n’est pas souvent présent dans ce que l’on voit dans la vie en général, avec la violence des attentats au nom de la religion du sensationnalisme des médias, des films ou de la télé qui alimentent nos peurs, notre terreur et notre insécurité. On nous projette à l’écran que de la violence, des peurs, de l’impuissance et de la dépression. C’est un signe que tout ceci augmente dans le monde. Le monde est de plus en plus souffrant. Mon apprentissage à m’aimer a été long et ardu. Ça n’a pas vraiment bien fonctionné pendant longtemps. J’ai toujours plus aimé les autres que moi, mais j’ai appris que l’on ne peut pas aimer les autres si l’on ne s’aime pas en premier. J’ai été très dure avec moi-même par mes jugements, mes manques d’amour sans trop savoir comment prendre soin de moi adéquatement.

Le travail sur soi est beaucoup plus simple que vous croyez. C’est ce travail d’expansion de notre être et de notre conscience par l’amour de soi. Nous avons besoin d’arrêter de nous juger durement et de stopper nos peurs en repoussant nos limites. En même temps, nous apprendrons ( je m’inclus dans le nous, car nous sommes toujours en processus) et nous expérimenterons les meilleures façons pour être heureux et paisibles.

Laissez un commentaire