Êtes-vous une intuitive ou une hypersensible? Comment s’y brancher

Si vous êtes malades ou que vous vous sentez malheureux, dites-vous qu’il y a quelque chose d’autre qui se trame en dessous du malaise physique ou émotionnel…

Être hypersensible signifie que vous êtes intuitif. C’est-à-dire que vous avez autant de faciliter à ressentir vos propres émotions que les émotions des autres. À regret, plusieurs ne savent pas faire la différence sur ce qu’ils ressentent réellement. Vous croyez que toutes vos émotions vous appartiennent totalement. Votre cerveau ne fait pas la différence, déclenche la réaction hormonale en fonction de votre ressenti et vient perturber votre corps. Cette position vous rend donc plus susceptible de tomber malade. La solution est d’apprendre à être attentif à ce qui vous appartient ou non et à faire de bons nettoyages.

Avez-vous eu des intuitions à propos de ce qui ne fonctionne plus dans votre vie? Votre instinct vous a-t-elle déjà alerté? Vous sentez-vous mécontent, insatisfait, vidé, énervé, anxieux, contrarié, malheureux ou négatif? Ce sont tous des signes et des alertes auxquels vous devriez prendre le temps de vous arrêter et de vous questionner sur ce qui ne va pas et vous prive d’être heureux. Soyez attentif par exemple, aux choses que vous faites par obligation, par peur ou par devoir parce que vous croyez que vous n’avez pas le choix. Ceci épuisera sûrement votre énergie. Vos émotions et les situations négatives feront augmenter vos hormones de stress, les cortisols et celle de la peur, l’adrénaline. Elles pourront causer des déséquilibres dans plusieurs organes. Ces dérèglements entraîneront aussi une diminution de votre système immunitaire qui sert de mécanismes de défense de l’organisme, et augmente vos risques de tomber malade.

Devenir conscient que vous devez apporter du changement dans votre vie et de sentir la nécessité de passer à l’action est souvent terrifiant. Je le vois tous les jours dans mon bureau. Je vous comprends. Ça demande du courage. Oser faire le premier pas est déstabilisant lorsque vous devez vous choisir en premier, bouleverser les gens que vous aimez pour enfin prendre soin de vous. Juste l’idée d’amener du changement fait naître au fond de nous beaucoup de peurs et réveille de cette façon toutes vos résistances. Nous cherchons toujours à préserver nos habitudes, car ça nous sécurise, et ce, même si notre situation est douloureuse et souffrante.

La maladie, les symptômes, les accidents, les émotions et les deuils sont là pour vous ramener à nous-mêmes. C’est une alarme qui sonne pour nous réveiller. «Un wake up call». Notre difficulté n’est  pas une malédiction, ni une punition du ciel, ni une dette karmique, ni quelque chose que nous avons fait de mal dans le passé.

Ce sont davantage nos manques d’amour de soi, notre babillage négatif de notre cerveau gauche, nos peurs et nos fausses croyances qui nous font le plus de tort. Avec le temps, ces derniers peuvent même nous rendre malades. L’alerte nous est envoyée par notre intuition, notre Essence, l’Univers, peu importe le nom que vous lui donnez, il cherche à attirer notre attention, à nous guider et à nous permettre de nous reconnecter à nous-mêmes.  C’est une occasion de s’arrêter et de se poser les bonnes questions au moment lorsque plus rien ne va plus dans notre santé ou notre vie. Plus on attend et pire c’est. Il serait vraiment préférable de s’interroger avant que l’épreuve ou la maladie ne s’aggrave. Écoutez les 1ers signes dès qu’ils apparaissent.

Là, où vous portez votre attention, c’est ce que vous recréez dans votre quotidien.

Il devient essentiel de prendre conscience de ce qui se trame en nous et de comprendre comment nous créons notre propre réalité. Observez-vous. Regardez toujours au-delà de la forme. Les réponses sont à l’intérieur de vous. Voici, quelques questions à vous poser…

  • Vivez-vous de la solitude ou de l’isolement?
  • Avez-vous vécu un événement traumatique?
  • Qu’est-ce que vous n’aimez plus ou que vous ne voulez plus dans votre vie ?
  • Où avez-vous dit oui, mais, que vous auriez aimé dire non?
  • Êtes-vous un intuitif (un empathe) ou un hypersensible? Apprennez à être attentif, car vous êtes plus à risque de tomber malade?
  • Avez-vous des gens que vous aimez autour de vous et qui vous aiment et vous apprécient en retour?

Il y a plusieurs autres questions à se poser pour vous aider à identifier ce qui ne va plus. Une fois les problèmes identifiés, il est plus facile de mettre en place des actions stratégiques efficaces.